Couramiotte

cuisine, gourmandise et passion culinaire sans prétentions j’aime faire plaisir par le biais de gourmandises salées ou sucrée même si pour ma part je suis beaucoup plus salé

13 décembre 2009

Fondue de poireaux et Saint Jacques

Saint_Jacques_et_fondue_de_poireaux

  • 8 belles noix de coquilles Saint Jacques avec leur corail
  • 1 poireaux
  • 1 carottes
  • 1 échalotes
  • 1 cuilères à soupe d'huile d'olive
  • 10 g de beurre doux
  • 20 cl de crème fraîche épaisse
  • 1 citron jaune
  • 1 cuilère à café de poudre de curry
  • 10 cl de vin blanc sec
  • sel, fleur de sel et poivre

Lavez les poireaux, émincez les blancs et ne conservez à part que le vert d'un seul poireau taillé en lanières.
Dans une casserole, versez 2 cuillères à soupe d'huile d'olive.
Faites-y revenir les blancs de poireau.
Salez, poivrez, couvrez et laissez cuire à feu bien doux un quart d'heure.
Pressez le jus du citron, ajoutez-le aux poireaux et prolongez la cuisson à feu très doux pendant 30 mn.

Frottez les carottes et coupez-les en julienne.
Coupez les échalottes en deux dans le sens de la longueur.
Dans une sauteuse versez 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, faites revenir les carottes, les échalotes et les verts de poireaux à feu assez vif sans laisser brûler.
Otez-les de la sauteuse et essuyez-la au papier absorbant.

Dans cette même sauteuse, faites fondre le beurre et faites-y dorer les noix de coquille Saint-Jacques dessus dessous 2 mn par face.
Salez, poivrez et réservez au chaud.

Dans la même sauteuse, sur un feu très doux, versez la crème fraîche, la poudre de curry, le vin blanc, salez, poivrez.
Remuez au fouet et laissez réduire sans laisser bouillir

Sur chaque assiette chaude, dressez un lit de blanc de poireaux fondant, quelques carottes, échalotes et lanières de vert de poireau et 3 cuillères à soupe de sauce.
Disposez dessus 3 noix de coquilles Saint Jacques avec une pincée de fleur de sel.

Bon appétit!!!

Posté par couramiotte à 19:05 - Entrées - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire